Qu’est-ce qui vous a donné envie de rejoindre le Cercle des Mécènes ?

Défendre des institutions capitale pour la vie culturelle. Je fais référence à cette citation de Churchill répondant à des fonctionnaires voulant faire des coupes dans le budget de la culture : “mais alors, pourquoi nous battons-nous ?”

Etre Mécène, pour vous, c’est…

L’envie de soutenir la création avec les ressources à ma disposition

Quand vous parlez du Cercle des Mécènes, qu’en dites-vous le plus souvent ?

Du bien. Des opportunités de rencontrer des personnes différentes de celles du quotidien. Participer à des avant-premières.

Votre meilleur souvenir au Théâtre des Champs-Elysées

La représentation d’Iphigénie en Tauride donnée en 2019. J’ai couru au Théâtre dès que mon vol s’est posé !

Un événement organisé par le Cercle des Mécènes que vous avez apprécié particulièrement ?

Une répétition de Norma de Bellini

Votre œuvre préférée, et celle que vous aimeriez faire découvrir à une jeune génération ?

Orphée et Eurydice de Gluck. Une histoire d’amour magique d’engagement total. Une prise de risque au-delà de l’imaginable !

Une œuvre que vous rêvez d’entendre ou de réentendre au Théâtre ?

Idoménée de Mozart

Vos compositeurs préférés ?

Bach, Gluck, Vivaldi, Tartini, Rameau et Poulenc

Votre loisir préféré lorsque vous n’êtes pas au spectacle ?

Le violoncelle et la lecture

Deux titres à nous faire découvrir

1 : Un air magnifique d’Orpheé convainquant les furies de le laisser passer

2 : La Haffner de Mozart

Votre conseil littéraire ?

Enfin, pour le livre, il s’agit de La Distinction de Bourdieu, pour ne pas rester dans la caverne…