Qu’est-ce qui vous a donné envie de rejoindre le Cercle des Mécènes ?

J’ai été séduite par la qualité des relations avec les responsables du Cercle et les opportunités offertes pour approcher la musique/l’Opéra de plus près.

Etre Mécène, pour vous, c’est…

Contribuer à la vie du Théâtre en me faisant l’écho des spectacles/choix de la programmation et en donnant à d’autres l’envie de partager les mêmes privilèges

Quand vous parlez du Cercle des Mécènes, qu’en dites-vous le plus souvent ?

Quand on est mécène au TCE, on vit des moments privilégies. On appartient à un Cercle d’amateurs fidèles, toujours merveilleusement accueillis. Les échanges sont chaleureux et simples. Les équipes sont toujours disponibles pour vous donner satisfaction.

Votre meilleur souvenir au Théâtre des Champs-Elysées

En dehors des opéras comme Dialogues des Carmélites par exemple, Observer l’émerveillement des enfants pour les adaptation des grands classiques. Avoir vécu l’émotion de Georges Prêtre lorsqu’il a dirigé le Boléro de Ravel, à la mémoire de son fils.

Un événement organisé par le Cercle des Mécènes que vous avez apprécié particulièrement ?

Bien entendu les dîners (délicieux) des Mécènes sur la scène avec des chanteurs qui concoctent toujours un programme sur mesure. Dans une ambiance amicale.

Votre œuvre préférée, et celle que vous aimeriez faire découvrir à une jeune génération ?

Tosca (j’ai vu une larme dans les yeux de mes fils)

Une œuvre que vous rêvez d’entendre ou de réentendre au Théâtre ?

Le Requiem de Fauré

Vos compositeurs préférés ?

Chopin, Schubert, Verdi

Votre loisir préféré lorsque vous n’êtes pas au spectacle ?

Ecrire.

Votre rêve de bonheur ?

Ca demande réflexion…

Votre playlist de confinement en 5 titres ?

1 : Nocturnes de Chopin

2 : Requiem  de Dvorak

3 : Sempre Libera par Callas

4 : Smile par Rod Stewart

5 : Stan Getz au hasard

Un livre que vous nous conseilleriez de lire ?

Des poèmes d’eduard

BONUS ! Un signe distinctif pour vous reconnaître lors du prochain événement du Cercle des Mécènes ?

Je suis à toutes les répétitions 😉